Pendant les vacances aussi, les paiements électroniques sont la meilleure solution

26 Juin 2018

Ce week-end commencent non seulement les soldes d’été, mais aussi les vacances d’été. C’est le début d’une période où les gens effectuent traditionnellement de très nombreux achats et paiements. À ce niveau aussi, les paiements électroniques sont la meilleure solution : ils sont simples, rapides, toujours possibles et sûrs. Les consommateurs peuvent payer en toute tranquillité par voie électronique tant en Belgique qu’à l’étranger en prenant quelques mesures de précaution.

Choisir la carte

Pour de nombreux consommateurs, la carte de débit est la carte de paiement la plus utilisée. Cette carte peut être utilisée pour payer et effectuer des retraits d’argent, tant en Belgique qu’à l’étranger.

Les cartes de crédit sont, quant à elles, acceptées partout dans le monde. Avec une carte de crédit, le consommateur choisit lui-même de faire débiter son compte immédiatement ou seulement un mois plus tard. Il peut également fixer lui-même une limite quant au montant qu’il s’autorise à prélever.

La carte prépayée est une alternative à la carte de crédit. Il convient d’abord de charger sur cette carte un certain montant. Le consommateur détermine donc lui-même à l’avance le montant qu’il compte dépenser.

Débloquer la carte

Les consommateurs qui voyagent en dehors de l’Europe et qui veulent s’y servir de leur carte de débit Maestro doivent s’adresser à leur banque pour faire débloquer temporairement leur carte de débit.

À titre d’exemple : pour la Turquie, il n’est pas nécessaire de faire débloquer une carte de débit Maestro, mais pour des pays comme le Maroc, la Tunisie ou l’Egypte, cela est indispensable.

Les consommateurs qui partent en voyage aux États-Unis doivent aussi faire débloquer leur carte de crédit dans certaines banques.

Ceux qui partent en croisière ou qui achètent des services auprès d’une entreprise basée aux États-Unis doivent aussi vérifier auprès de leur banque si leur carte de débit ou de crédit ne doit pas être débloquée.

Consulter les tarifs

Tant en Belgique qu’à l’étranger, les consommateurs peuvent effectuer des paiements et des retraits d’argent à l’aide de leur carte de débit ou de crédit. Les coûts de ces services de paiement diffèrent selon que ces services sont utilisés dans ou en dehors de la zone euro.

Payer dans la zone euro est toujours gratuit, que ce soit à l’aide de la carte de débit ou de crédit. Pour les paiements effectués en dehors de la zone euro, des coûts sont imputés. Dans la plupart des cas, il est plus intéressant pour un consommateur de payer en dehors de la zone euro avec une carte de crédit ou une carte prépayée plutôt qu’avec une carte de débit.

Les consommateurs qui souhaitent retirer de l’argent dans la zone euro s’en tireront à moindre coût avec une carte de débit.

Febelfin conseille aux voyageurs, pour être bien prêts au départ, de consulter au préalable la liste des tarifs de leur banque. Ils pourront ainsi opter pour l’instrument de paiement le plus adapté à leur destination. Les listes des tarifs sont consultables dans les agences bancaires et sur les sites internet des banques belges.

La sécurité avant tout

Les paiements électroniques demeurent un mode de paiement extrêmement sûr. Mais dans la mesure où les fraudeurs restent actifs pendant les mois de vacances, la vigilance reste également de mise.

Par carte

  • Conservez toujours votre carte de paiement en poche ou dans un endroit sûr.
  • Votre code secret doit demeurer secret. Ne choisissez pas un code facile à trouver, ne l’écrivez nulle part et ne le communiquez à personne.
    • Choisissez un nouveau code si vous pensez qu’une tierce personne en a pris connaissance.
    • Prenez immédiatement contact avec Card Stop (au numéro 070 344 344 ou +32 70 344 344 si vous appelez de l’étranger) afin de faire bloquer votre carte de paiement en cas de perte, de vol, de rétention de la carte dans un distributeur, …
  • Soyez vigilants lorsque vous effectuez une opération en selfbanque.
    • Cachez le clavier lorsque vous introduisez votre code secret et veillez à ce que personne ne puisse regarder par-dessus votre épaule.

Banque par internet

Le principal conseil pour ne pas tomber dans le piège d’un fraudeur est et demeure de ne jamais communiquer ses codes pin ou de lecteur de carte, que ce soit par courriel, SMS, pop-up ou téléphone. Une banque ne demandera jamais ce type d’informations à ses clients.

Ne croyez pas aveuglément au contenu de courriels ou à des appels téléphoniques émanant d’une instance supposée fiable, même si ceux-ci semblent crédibles et reconnaissables. Si vous avez un doute, mettez un terme à la transaction (effacez le courriel de phishing ou raccrochez le téléphone) et avertissez votre banque.

Si vous pensez avoir reçu un message de phishing, vous pouvez transmettre celui-ci à votre banque via phishing@nomdedomaine-de-la-banque. Envoyez également le message à suspect@safeonweb.be, le point de contact du Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB).

Si vous êtes effectivement victime de fraude via la banque par internet, prenez le plus rapidement possible contact avec votre banque et Card Stop (via le numéro 070 344 344) afin de faire bloquer votre carte bancaire et/ou compte. 

Fraude à la facture

Febelfin conseille d’également demeurer vigilant aux fraudes à la facture. Dans le cadre de cette technique, les fraudeurs interceptent des factures papier et remplacent sur celles-ci le numéro de compte bénéficiaire par un faux numéro de compte.

C’est pourquoi il convient de toujours contrôler le numéro de compte sur lequel vous devez effectuer un virement. Comparez avec le numéro figurant sur des factures précédentes ou sur un bon de commande, et s’il apparaît que les chiffres ne correspondent pas, prenez contact avec votre fournisseur via un numéro de téléphone connu.

Lorsqu’il est clairement mentionné sur la facture que le numéro de compte a été modifié et qu’il vous est demandé d’effectuer un versement sur un numéro autre que celui auquel vous étiez habitué, soyez là aussi particulièrement attentif. Dans de tels cas, des fraudeurs peuvent aussi être à l’œuvre. Ici aussi, le mieux est donc de prendre contact avec le fournisseur.

En cas (de tentative) d’escroquerie, prenez immédiatement contact avec votre banque et la police.

Si vous avez le choix entre une facture papier ou une facture électronique, optez pour cette dernière solution. Vous éviterez ainsi tout risque de fraude à la facture.

Pour plus d’informations

Pour de plus amples informations, vous pouvez vous adresser à Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin, via press@febelfin.be ou au numéro de presse central 02 507 68 31. 

Plus sur: