Panorama de l’éducation financière en Europe

13-02-2017

Fin de l’année dernière, le Comité économique et social européen (CESE) a publié la deuxième édition de son rapport consacré à l’éducation financière. Ce rapport présente au lecteur un recueil des bonnes pratiques appliquées dans différents pays européens.

Vous souhaitez connaître l’approche de nos voisins européens en matière d’éducation financière ? Ceci va vous intéresser !

Éducation financière ?

Le rapport part du constat qu’en dépit du lancement de multiples initiatives, l’éducation financière demeure une notion quelque peu obscure. Afin d’y remédier, le CESE a formulé une définition claire de la notion d’éducation financière. Cette définition est la suivante :

« Par ‘éducation financière’, on entend le processus par lequel les consommateurs améliorent leur compréhension des produits financiers et acquièrent des connaissances plus larges sur les risques financiers et les possibilités que présente le marché, devenant ainsi aptes à prendre des décisions d’ordre économique à partir d’informations appropriées. »

Les auteurs de l’étude sont en outre convaincus qu’une éducation financière pleinement accessible sera bénéfique pour l’ensemble de la société. Elle réduira les risques d’exclusion financière et encouragera les consommateurs à planifier et à épargner. 

Comment promouvoir l’éducation financière ?

Afin d’accroître la conscience financière des consommateurs, différentes initiatives ont déjà été lancées au niveau européen. Ces initiatives visent à améliorer le niveau d’éducation financière et à promouvoir la consommation responsable de produits financiers. Dans la mesure du possible, il importe également d’évaluer l’impact de ces initiatives, afin de favoriser la mise en place des actions les plus appropriées dans le plus grand nombre de pays possible.

Initiatives européennes ?

Afin de permettre la mise en œuvre la plus large de l’éducation financière, le CESE a dressé un inventaire des meilleures pratiques appliquées dans 11 pays européens et ayant donné les meilleurs résultats. Vous trouverez ci-après un bref résumé des actions mises en œuvre par deux de nos voisins.

Allemagne

  • Promoteur : Sparkassen-Finanzgruppe (SBFIC)
  • Public cible : les citoyens des régions où les caisses d’épargne exercent leurs activités
  • Objectifs du programme : Promouvoir le développement local et régional en se fondant sur des connaissances solides en matière d’éducation financière en vue de sensibiliser à l’utilisation rationnelle des ressources financières et de la planification financière.
  • Résultats obtenus : Etant donné la forte implantation des caisses d’épargne en Allemagne, les programmes sont très largement diffusés. Le fait que les caisses d’épargne soient légalement tenues d’entreprendre de proposer les programmes renforce l’efficacité des actions et leur assure une continuité.

 France

  • Promoteur : Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi en coopération avec des organismes publics et privés
  • Public cible : Jeunes, entrepreneurs, personnes âgées et acteurs sociaux
  • Objectifs du programme : Faire connaître et faire comprendre le monde financier aux consommateurs.
  • Résultats obtenus : En 2015, le programme financier et économique a initié 2.670 initiatives. 38.558 personnes ont participé aux formations. Les programmes ont représenté 7.445 heures et les organisateurs ont été en contact avec 873 partenaires.

Vous trouverez ici l’intégralité de l’étude.

Initiatives de Febelfin ?

Febelfin a également à cœur d’apporter sa contribution à cette thématique importante du point de vue sociétal. Nos initiatives ont essentiellement un objectif de soutien, de facilitation et de complémentarité.

Soutien

Soutien car nous nous associons aux initiatives des pouvoirs publics. Ainsi, en 2016, nous avons soutenu différentes campagnes, dont une campagne nationale sur la fraude à la facturation du SPF économie et une campagne nationale sur l’hygiène cybernétique initiée par la Cyber Security Coalition et le Centre pour la Cybersécurité Belgique. Mais Febelfin apporte également sa pierre au niveau européen. Nous avons ainsi soutenu, fin 2016, une campagne européenne sur les mules.

Facilitation

Facilitation parce qu’en tant que fédération sectorielle nous nous efforçons de jeter des ponts entre le secteur financier et les pouvoirs publics. Mais aussi parce que nous participons à des débats et à d’autres initiatives visant à "identifier" la problématique du manque d’instruction financière. Febelfin s’est ainsi exprimée en octobre, à l’occasion du Midi du Développement organisé par l'Institut Fédéral pour le Développement Durable, sur la contribution que le secteur financier peut apporter à la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

Complémentarité

Complémentarité au sens où nous avons à cœur de jouer un rôle complémentaire en renforçant les initiatives prises par les pouvoirs publics. C’est dans cette optique que Febelfin a lancé, en mars 2013, le site internet www.monargentetmoi.be.

En octobre 2016, le site internet www.safeinternetbanking.be a été relooké. Les associations constitutives de Febelfin ont également prévu sur leur site internet des informations spécifiques destinées à familiariser le consommateur avec le jargon technique.

Plus sur: