Les paiements instantanés deviennent réalité en Belgique

12 Octobre 2017

Permettre aux consommateurs d’effectuer des paiements rapidement et en continu 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, telle est l’ambition que les banques belges nourrissent pour novembre 2018.

Grâce à cette initiative des paiements instantanés, notre pays se présente à nouveau comme un acteur majeur sur la scène des paiements : il devient l’un des premiers en Europe à proposer des paiements instantanés. 

Paiements instantanés : rien que des avantages

Les paiements instantanés vont permettre d’exécuter des transferts plus rapidement. Les paiements pourront être exécutés jour et nuit durant toute l’année, y compris les jours fériés et le week-end.

Par ailleurs, l’argent se retrouvera sur le compte du bénéficiaire en quelques secondes, même si celui-ci détient un compte auprès d’une autre banque. Autrement dit, le consommateur pourra virer de l’argent ou en recevoir instantanément 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Mais le consommateur ne sera pas le seul à tirer parti des paiements instantanés. C’est ainsi que

  • les entreprises recevront leurs paiements plus rapidement ce qui améliorera leur cash-flow;
  • les prestataires de services de paiement1 et les pouvoirs publics pourront améliorer leurs services financiers.

Un rôle de leader pour la Belgique

Les paiements instantanés tirent parti de l’importance croissante de la banque en ligne et de la banque mobile, pour lesquelles la perception d’instantanéité est d’une importance cruciale. Dans le cadre de la digitalisation, les banques belges consentent dès lors, depuis des années déjà, des investissements massifs dans la technologie.

Grâce à des réussites comme Bancontact et Isabel, notre pays bénéficie d’une expertise considérable en matière de technologie, non seulement dans le domaine des paiements mais également dans celui des services financiers en général. Ceci permet au secteur de jouer un rôle de pionnier européen pour l’implémentation des paiements instantanés. 

Il va de soi qu’avec l’initiative des paiements instantanés, la Belgique vient s’inscrire dans un cadre européen plus large et que les paiements instantanés pourront dans l’avenir être proposés dans toute la zone SEPA2.

Concrètement, le secteur a l’ambition de permettre les paiements instantanés à partir de novembre 2018. A l’heure actuelle, on ne sait toutefois pas encore précisément quelles banques seront en mesure de prendre part à ces paiements instantanés dès le premier jour. 

Paiements instantanés : un partenariat solide

En Belgique, c’est le CEC (Centre d’Échange et de Compensation) qui est responsable des paiements. Les paiements instantanés relèvent dès lors de sa compétence.

En 2013, le CEC a conclu un partenariat avec STET (Système Technique d’Echange et de Traitement). Depuis cet été, STET a également été désigné pour développer avec le CEC les paiements instantanés. STET est une infrastructure de Clearing & Settlement qui assure un échange sécurisé et efficace des paiements entre banques. 

Pour plus d’informations

Pour de plus amples informations, vous pouvez vous adresser à Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin, via press@febelfin.be ou le numéro de presse central 02 507 68 31. 

Vous trouverez davantage d’informations sur les paiements instantanés via :

 

1 Les prestataires de services de paiement offrent aux e-commerçants une même interface technique pour une ou plusieurs méthode(s) de paiement en ligne. Ils aident les e-commerçants et les entreprises à accepter les cartes de crédit, les méthodes de paiement alternatives (virements, domiciliations) et les portefeuilles et solutions numériques.

2 Le SEPA ne concerne que les paiements en euro (EUR), ce qui inclut les paiements en euro avec certains pays en dehors de la zone euro (la Suède par exemple) et même des pays ne faisant pas partie de l'Union européenne, mais bien de la zone SEPA (par exemple, la Suisse la Norvège, Monaco,...).

Plus sur: