Les FinTechs européennes sont aujourd’hui à l’honneur

27/09/2017

Aujourd’hui a lieu à Bruxelles la deuxième édition de la European FinTech Awards & Conference. 27 FinTechs briguent, dans 9 catégories, la couronne de meilleure entreprise FinTech au cours d’une conférence d’une journée complète. Le thème de la conférence de cette année est « The Coming of Age of FinTech ».

L’événement mettra l’accent sur des questions comme : « Comment le secteur va-t-il appréhender la vitesse à laquelle les marchés et acteurs se développent ? » et « Comment conserver une position notable en tant qu’organisation en période de changements radicaux ? ».

L’organisateur est B-Hive, la plate-forme FinTech qui mise sur la collaboration européenne en matière d’innovation.

La European FinTech Awards & Conference constitue l’occasion idéale de partager la nouvelle étude « Beyond FinTech: A Pragmatic Assessment of Disruptive Potential in Financial Services » du World Economic Forum.

La principale conclusion de cette étude ? Bien que les FinTechs aient modifié la structure, la disponibilité et l’utilisation des services financiers, elles ne sont pas (encore) parvenues à se positionner en tant qu’opérateurs dominants sur le marché.

Les FinTechs redessineront-elles le paysage bancaire ?

Depuis des années déjà, les FinTechs constituent un sujet brûlant pour le secteur financier. Les grands acteurs, les autorités réglementaires et les consommateurs se posent tous les mêmes questions : « Les FinTechs vont-elles modifier la manière dont les banques et assureurs travaillent ? Et redessineront-elles le paysage concurrentiel du secteur ? ».

Le World Economic Forum s’efforce, conjointement avec Deloitte, d’apporter dans son rapport une réponse à ces questions.

L’étude vient clôturer trois années de recherche. Elle décrit d’une part l’évolution des FinTechs et leur impact sur les services financiers d’aujourd’hui et jette d’autre part un regard inspirant sur l’avenir du secteur.

Oui, mais …

Les résultats de cette étude indiquent que les FinTechs sont aujourd’hui parvenues à déterminer la direction, la forme et la vitesse de pratiquement tous les aspects du secteur financier. Bien qu’elles ne soient pas encore des acteurs dominants, elles disposent d’un potentiel suffisant pour ébranler profondément le secteur.

Les FinTechs déterminent donc dans une large mesure la direction vers laquelle le secteur évolue, mais elles ne parviennent pour l’instant pas encore à contrebalancer les avantages d’échelle des grandes entreprises financières.

Thèmes

D’autres conclusions importantes peuvent être regroupées succinctement autour de trois thèmes :

  • Avènement de plates-formes : les plates-formes offrant la possibilité d’interagir au départ d’un seul canal avec différents services financiers deviendront dans l’avenir toujours plus importantes. Elles deviendront le modèle de base pour offrir des services financiers.
  • Régionalisation financière : différentes priorités dans le cadre de la réglementation, des possibilités technologiques et des attentes changeantes des consommateurs défient la globalisation financière. Elles ouvrent la voie à la prestation de services financiers au niveau régional qui soient en phase avec les besoins locaux.
  • Systèmes technologiquement avancés : des acteurs établis qui s’efforcent de copier les capacités fondamentales de grandes entreprises technologiques et se rendent, ce faisant, de plus en plus dépendants de ces mêmes opérateurs.

Secteurs

Outre une vue d’ensemble des résultats généraux, l’étude contient également les principales conclusions secteur par secteur. Elle met l’accent sur :

  • les paiements
  • les assurances
  • la banque numérique
  • l’octroi de crédit
  • le renforcement des fonds propres via le crowdfunding
  • la gestion des investissements et
  • l’Infrastructure de marché

Plus d'infos

Pour une vue d’ensemble détaillée des résultats par secteur, cliquez ici.

Plus sur: