Les banques récoltent 1,9 milliard EUR via le prêt-citoyen thématique en 2014

15 Janvier 2015

En 2014, les banques belges ont récolté pour 1,9 milliard EUR de capitaux via le prêt-citoyen thématique. Du fait notamment des faibles taux régnant actuellement, la croissance des prêts-citoyen thématiques a présenté vers la fin de l’année une évolution moins prononcée qu’au cours des premiers mois de 2014. Cependant, le prêt-citoyen thématique reste clairement un produit d’épargne qui répond à la demande du consommateur et finance des projets présentant une plus-value pour la société.

Même si la croissance des prêts-citoyen thématiques a été moins marquée vers la fin de l’année qu’au cours des premiers mois de 2014,ce produit d’épargne continue cependant de susciter un net intérêt. Alors que l’encours des bons de caisse et des dépôts à terme ordinaires enregistre chaque mois une tendance à la baisse, les prêts-citoyen thématiques continuent de présenter des pourcentages positifs.

 

Michel Vermaerke, Administrateur délégué de Febelfin : « Un an après le lancement des prêts-citoyen thématiques, il est clair que ce produit d’épargne reste clairement un produit d’épargne qui répond à la demande du consommateur. Bien que les pourcentages de croissance aient quelque peu faibli vers la fin de l’année, l’encours des prêts-citoyen thématiques a régulièrement augmenté, mois après mois. Ces prêts constituent dès lors, avec leur plus-value sociétale, un bon complément à l’éventail de produits d’épargne assortis d’une vision à long terme. »

Les prêts-citoyen thématiques continuent de progresser

Fin décembre 2014, les prêts-citoyen thématiques (sous forme de bons de caisse et dépôts à terme auprès des banques en Belgique) représentaient 1.896 millions EUR de dépôts d’épargne. Partant du solde initial de 413 millions EUR, le prêt-citoyen thématique connaît donc une croissance de plus de 350%.

Juste après le lancement du produit en janvier 2014, des pourcentages de croissance élevés ont été enregistrés. Ces derniers mois, cette croissance a été moins marquée. Cependant, l’encours a continué d’augmenter, mois après mois, même si le rythme de croissance a ralenti. En décembre 2014, l’encours des prêts-citoyen thématiques avait encore progressé de 2,4%.

La baisse continue du pourcentage de croissance est liée au désintérêt de plus en plus marqué pour les produits d’épargne en général. Le climat de taux actuel contribue lui aussi à cette évolution. Le faible taux maintenu par la Banque centrale européenne se reflète aussi dans les taux d’intérêt des produits comme le prêt-citoyen thématique. De ce fait, la réduction fiscale dont peut bénéficier le prêt-citoyen thématique a pour l’instant un impact relativement limité. Dans l'hypothèse où les taux repartiraient à la hausse, cette hausse aura également un impact positif sur l’attrait du produit et l’avantage fiscal sera à nouveau plus perceptible au niveau du rendement net (après précompte mobilier).

Les prêts-citoyen thématiques connaissent un rythme de croissance plus élevé que les bons de caisse et les dépôts à terme classiques

En dépit du climat de taux peu élevés, Febelfin constate que la souscription à des prêts-citoyen thématiques se maintient de manière modérément positive. Pour l’ensemble de l’année 2014, on note ainsi une croissance moyenne de 15,5%.

L’on constate que les bons de caisse et dépôts à terme classiques rencontrent un peu plus de difficultés que les prêts-citoyen thématiques, avec une baisse moyenne sur une base mensuelle de -1,3% en 2014.1

Pour plus d’informations

Vous pouvez obtenir de plus amples informations sur le sujet en vous adressant aux porte-parole de Febelfin, M. Rodolphe de Pierpont (rp@febelfin.be) et M. Thomas Van Rompuy (vr@febelfin.be) au numéro presse central 02 507 68 31.


1 Le mois de décembre n'est pas encore repris dans ces chiffres.

Plus sur: