Le marché du leasing connaît une excellente année 2016

26/04/2017

L’année 2016 s’est révélée être une année fructueuse pour le marché belge du leasing. La production de leasing mobilier et immobilier, pris conjointement, a augmenté de pas moins d’un quart (25,2% pour être précis) sur un an de temps, atteignant 6 milliards EUR.1

Chiffres notables du leasing mobilier et immobilier

Le leasing mobilier s’est renforcé de 22,3%. Les segments de croissance les plus importants ont été les suivants : véhicules utilitaires (+56,7%) et ordinateurs et matériel de bureau (+32,1%).

Les catégories « machines et équipements industriels » et les véhicules particuliers ont également réalisé d’excellents scores, avec une croissance respective de 16,9% et 14,2%.

Si l’on considère à la fois les véhicules utilitaires et les véhicules particuliers, on constate qu’ils représentent conjointement la moitié de la production totale de 2016.

La croissance du leasing immobilier a été encore plus marquée que celle du leasing mobilier. Le leasing d’immeubles a en fait progressé de pas moins de 45,1%.

Le fait frappant dans ces chiffres du leasing mobilier et immobilier est que les deux secteurs qui utilisent traditionnellement le moins le leasing – à savoir le secteur public et l’agriculture – sont ceux qui ont le plus progressé en 2016. L’année dernière, la production de leasing destinée à ces secteurs a progressé de respectivement 68,2% et 27,5%.

Les excellents chiffres de la production pour 2016 se reflètent aussi dans l’encours total. L’encours du leasing pour l’an dernier a ainsi été de 14,6 milliards EUR. La part du leasing mobilier était majoritaire, avec 9,9 milliards EUR. Le leasing immobilier représentait 4,7 milliards EUR.

C’est ce qui ressort du rapport annuel de l’Association belge de Leasing (ABL) qui a été présenté hier.

Une année passionnante pour l’ABL

Ce rapport montre également que l’ABL n’a pas chômé l’an dernier. Ainsi qu’en témoignent non seulement les chiffres de croissance élevés du leasing mais aussi une série de propositions de lois, de réglementations et d’initiatives. Ont ainsi notamment été passées en revue courant 2016 :

  • la proposition de loi de Jef Van den Bergh (CD&V) visant l’immobilisation et la saisie des véhicules de récidivistes, même si le chauffeur n’est pas propriétaire du véhicule (par ex. en cas de véhicule donné en leasing);
  • la Loi-Programme qui doit permettre de faciliter le recouvrement des dettes de douanes, des dettes liées à des droits d’accises et des amendes pénales par le biais de la saisie de véhicules, y compris lorsque le chauffeur n’est pas propriétaire du véhicule;
  • la Directive visant à lutter contre les pratiques d’évasion fiscale, prévoyant une limitation de la déduction des intérêts;
  • la réglementation anti-blanchiment pour les entreprises de leasing;
  • la loi sur les marchés publics;
  • l’IFRS 16 (norme comptable pour le traitement du leasing dans les comptes annuels des donneurs et preneurs de leasing);
  • la tendance vers une centrale des crédit européenne harmonisée;
  • le financement de l’économie circulaire.

Ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur ces sujets et qui veulent connaître leur impact sur l’ABL et le marché du leasing peuvent consulter le rapport annuel ici.


1 Sur base de la signature du contrat.

Plus sur: