La journée du Webshop met les acheteurs en ligne à l’honneur

03/11/2017

Demain et les deux jours de week-end qui suivent ont été proclamés Journée du Webshop. De très nombreux magasins virtuels remercieront leurs clients au cours de ces trois jours en leur offrant de petits extras, comme une réduction ou un envoi gratuit. La Journée du Webshop, qui est notamment soutenue par Comeos, vise à mieux faire connaître l’environnement de e-commerce belge et à lui donner un petit coup de pouce.

Commerce physique ou en ligne

Les Belges sont d’une manière générale des acheteurs traditionnels qui préfèrent effectuer leurs achats dans des magasins bien physiques en dur. L’étude e-commerce annuelle réalisée par Comeos a montré cet été encore que 63% des Belges avaient réalisé l’an dernier un achat dans un webshop. Mais ils n’optent pas si fréquemment que ça pour cette méthode d’achat : 42% d’entre eux achètent chaque mois en ligne. Pour les autres, cela varie d’une fois tous les 3 mois à moins d’1 fois par an.

Un quart des Belges n’ayant rien acheté en ligne l’an dernier envisagent cependant de franchir le pas un jour ou l’autre. Les avantages de l’e-commerce commencent à les convaincre : cela permet une économie de temps, offre la possibilité d’effectuer des achats 24h/24 et de recevoir son colis à domicile.

Obstacles

Des chiffres d’Eurostat, il ressort que le marché en ligne en Belgique représente 14% du chiffre d’affaires de nos entreprises. Ce créneau recèle donc encore un potentiel gigantesque.

Depuis 2015, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) publie un classement des pays qui sont le plus à même d’offrir les meilleures chances à l’e-commerce.

Sont notamment visés dans ce cadre le nombre de personnes qui ont une connexion internet, la sécurité du net en ligne, les possibilités de paiement, les possibilités de livraison, …

Notre pays occupe la 22e place sur un total de 144 pays. Le Luxembourg, la Suisse et la Norvège forment le top trois. Et ce sont trois pays d’Afrique, à savoir la Guinée, le Tchad et le Nigeria, qui ferment la marche.

Pour plus d’informations

Pour de plus amples informations, visitez les sites web suivants :

Plus sur: