Paiements

  • Le nombre de braquages commis dans les agences bancaires belges n’a jamais été aussi faible. En effet, seuls 2 hold-up ont été recensés en 2018. Dix ans auparavant, on en dénombrait encore plus d’une centaine. Cette diminution spectaculaire se constate également dans le nombre de cambriolages dans les agences bancaires. L’an dernier, les cambrioleurs ont ainsi tenté 12 fois leur chance. En 2008 et 2009, ce chiffre était à multiplier. Ces baisses s’expliquent par le fait que les banques protègent davantage leurs agences et que moins d’argent cash y circule. Cela explique également pourquoi le nombre d’attaques ou de tentatives d’attaques de distributeurs de billets à l’explosif a augmenté : 18 faits de ce type en 2018, contre 4 en 2017. Là encore, le secteur financier poursuit ses efforts de sécurisation.

  • Le 1er février de l'an dernier, le service de mobilité interbancaire, Bankswitching, a été remanié. Depuis lors, les clients peuvent changer de banque encore plus facilement qu'avant. Les quelque 72 000 utilisateurs comptabilisés l'an dernier attestent de ce que la convivialité du service Bankswitching est clairement en hausse. Pour qu'une transition bancaire soit réussie, les banques comptent sur la collaboration des contreparties. Lorsqu'un client change de banque, ses créanciers bénéficiaires de domiciliations (par ex. un fournisseur d'électricité) et ses payeurs récurrents (par ex. son employeur) doivent également utiliser les nouvelles données de paiement. Cette transition n’intervient pas toujours à temps. Febelfin invite dès lors les contreparties à mettre à jour leurs données dans les meilleurs délais.

  • Le 27 janvier 2019 signe la fin du billet de 500 euros. En effet, la Banque nationale de Belgique ainsi que la majorité des autres banques centrales de la zone euro cesseront ce dimanche d’émettre les coupures de 500 euros pour, entre autres, limiter la fraude. Il sera néamoins toujours possible d’utiliser les billets en circulation. Febelfin invite toutefois les consommateurs à continuer de privilégier les paiements électroniques pour des raisons de facilité, rapidité et sûreté. 

  • Aujourd'hui, le client belge effectue bon nombre de transactions bancaires par voie numérique. Il veut en outre en avoir la possibilité 24h/24 et 7j/7. Les banques ajustent donc leur offre et leurs canaux en conséquence. Cela ne signifie pas pour autant que Febelfin soit favorable à une société sans numéraire.

  • Les banques belges testent actuellement à grande échelle la plate-forme pour les paiements instantanés qui a été finalisée comme prévu en novembre 2018. Le déploiement auprès du grand public s’effectuera au cours des prochains mois. La phase de test intensive a pour but de s'assurer que le système techniquement complexe fonctionne correctement lorsqu'il sera mis en oeuvre dans un avenir proche. La date précise de lancement sera fixée en fonction du déroulement de cette période de test. Un paiement instantané permet aux consommateurs de payer rapidement. Et ce 24h/24 et 7j/7.

  • Décembre est le mois des cadeaux par excellence. Cela suppose aussi de nombreux paiements. Qu’il s’agisse de paiements en ligne, mobiles ou par carte : payer de manière électronique est toujours une bonne idée. En effet, c'est un moyen rapide, facile et accessible en permanence. Mais êtes-vous sûrs d’effectuer ces paiements en toute sécurité ?

  • Les banques belges seront fermées les mardi 25 décembre, mercredi 26 décembre et mardi 1er janvier. Elles seront ouvertes les autres jours des vacances de Noël. Febelfin prend une pause durant la première semaine des vacances de Noël. Ses bureaux rouvriront le 2 janvier.

  • Les gangs néerlandais recrutent activement des jeunes dans notre pays pour transférer frauduleusement de l'argent. En échange de leur carte bancaire et de leur code PIN, ils promettent aux jeunes de leur faire gagner rapidement de l'argent. Febelfin a demandé au duo d’humoristes Kurkdroog de se glisser dans la peau d’escrocs. Le duo anversois a cherché à savoir si les jeunes se laissaient facilement séduire … Et, en un rien de temps, il a fait cinq victimes. Au travers de cette action, Febelfin veut sensibiliser les jeunes au fait qu’ils ne doivent jamais prêter leur carte bancaire et leur code PIN.

  • La numérisation a un impact très important sur le modèle d’entreprise actuel des banques belges. Ce sont surtout les grandes entreprises technologiques et les plates-formes de commerce électronique qui concurrencent leur offre et leurs activités. Les fintechs sont dès lors considérées par les banques comme des partenaires permettant d’offrir aux consommateurs de meilleurs produits et services. C'est ce qui ressort d'une analyse publiée aujourd’hui par la Banque nationale de Belgique (BNB).

  • Le Black Friday, c’est demain. Vous en avez déjà certainement beaucoup entendu parler. Depuis que le phénomène s'est répandu dans notre pays, de plus en plus de boutiques en ligne offrent des rabais pouvant aller jusqu'à 70%. Y a-t-il moyen de faire des affaires intéressantes ? Certainement. Mais sachez que derrière ces grosses promotions, se cachent parfois des arnaques.

Pages