Crédit hypothécaire deuxième trimestre 2017

27 Juillet 2017

Il ressort de nouveaux chiffres de l‘Union professionnelle du Crédit (UPC)1 que le nombre de demandes de crédit a connu au cours du deuxième trimestre une forte diminution de plus de 21%, hors celles relatives aux refinancements externes. Le montant de crédit correspondant a connu une baisse de 8,5% par rapport à l’année précédente.

D’autre part, 65.000 contrats de crédit hypothécaire ont été conclus au cours du deuxième trimestre de cette année, pour un montant total de 8,2 milliards EUR, hors refinancements externes. Par rapport à l‘année précédente, on observe au cours du deuxième trimestre une diminution du nombre de crédits octroyés de 7,7%. Le montant correspondant a néanmoins connu une hausse de presque 6%. 

Ivo Van Bulck, Secrétaire général de l‘UPC : „La baisse de l’octroi de crédit est surtout perceptible au niveau des crédits à la rénovation. Les contrats de crédit conclus pour l’achat et la construction augmentent légèrement.“

On trouvera ci-dessous les principaux constats pour le deuxième trimestre de 2017 par rapport à la même période de 20162 :

  • Le nombre de demandes de crédit, hors celles relatives aux refinancements externes, a connu une baisse de plus de 21%  par rapport au même trimestre de l’année précédente. Le montant sous-jacent des demandes de crédit a connu une baisse de 8,5%.
  • 65.000 crédits hypothécaires ont été octroyés hors refinancements externes, pour un montant total de 8,2 milliards EUR.
  • Par rapport au même trimestre de l’année précédente, on note une diminution du nombre de nouveaux contrats de crédit de 7,7%. Le montant des crédits octroyés par contre était supérieur de 6%.
  • Par rapport à l’année dernière, davantage de contrats de crédit ont été conclus pour l’achat (+871, soit +2,7%), la construction (+609, soit +7%) et pour l’achat + rénovation d’un logement (+231, soit +11%). Le nombre de crédits pour la rénovation d’un logement a lui connu une forte diminution (-4.687, soit -23,2%).
  • Le montant moyen emprunté pour l’achat d’un logement est resté identique au cours du deuxième trimestre de 2017, soit 153.000 EUR. Le montant moyen d’un crédit à la construction a augmenté jusqu’à environ 164.000 EUR.
  • Au cours du deuxième trimestre de 2017, 9 emprunteurs sur 10 ont à nouveau opté pour un taux d’intérêt fixe ou un taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux de minimum 10 ans. Environ 9% des emprunteurs ont opté pour un taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux entre 3 et 10 ans.

Graphiques

Nombre de demandes de crédit 

Le nombre de demandes de crédit, hors celles relatives aux refinancements externes, a connu au deuxième trimestre une forte baisse de plus de 21% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Le montant sous-jacent des demandes de crédit a connu une baisse de 8,5%.

Nombre de crédits octroyés

Au cours du deuxième trimestre de 2017, le nombre de nouveaux crédits, hors refinancements externes, a diminué de 7,7% par rapport au deuxième trimestre de 2016. Le montant correspondant a par contre progressé de plus de 6%.

La baisse de l’octroi de crédit est surtout perceptible au niveau des crédits à la rénovation

Au deuxième trimestre de 2017, près de 65.000 nouveaux crédits ont été octroyés pour un montant total de 8,2 milliards EUR – hors refinancements externes.

Par rapport au deuxième trimestre de l’année précédente, on observe une augmentation du nombre de contrats de crédit conclus pour l’achat (+871, soit +2,7%), la construction (+609, soit +7%) et pour l’achat + rénovation d’un logement (+231, soit +11%). Le nombre de crédits pour la rénovation d’un logement a par contre diminué (-4.687, soit -23%).

Par ailleurs, au cours du deuxième trimestre de 2017, le nombre de refinancements externes a également diminué de 45%. Néanmoins, presque 9.000 refinancements externes ont encore été octroyés.

Le montant moyen d’un crédit pour un achat immobilier se stabilise à 153.000 EUR

Le montant moyen emprunté pour l’achat d’un logement est resté stable au cours du deuxième trimestre de 2017, soit environ 153.000 EUR.

Le montant moyen d’un crédit à la construction a en revanche encore augmenté jusqu’à environ 164.000 EUR au cours du deuxième trimestre de 2017.

Dans la plupart des cas, les emprunteurs continuent d’opter pour un taux d’intérêt fixe

Au cours du deuxième trimestre de 2017, 9 emprunteurs sur 10 ont opté pour un taux d’intérêt fixe ou un taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux de minimum 10 ans. Environ 9% des emprunteurs ont opté pour un taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux entre 3 et 10 ans.

Dans la mesure où les taux d’intérêt restent extrêmement faibles (voir graphique ci-après), les consommateurs belges continuent donc dans leur grande majorité de privilégier la sécurité.

Pour plus d’informations

Pour de plus amples informations sur le sujet, n’hésitez pas à prendre contact avec Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin  (02 507 68 31 – rp@febelfin.be).

L’ensemble des statistiques en matière de crédit hypothécaire (2000 – 2017 Q2), ventilées selon la destination du crédit et le type de taux d’intérêt, est disponible sur le site internet de l’UPC sous la rubrique “Presse et chiffres”.


1 Les 58 membres de l'UPC représentent ensemble à peu près la totalité des crédits hypothécaires nouvellement octroyés (ce que l'on appelle la production). L'encours total du crédit hypothécaire de ces prêteurs s'élevait fin mars 2017 à environ 199 milliards EUR.
Les refinancements ne sont pas pris en compte dans ces chiffres.

Plus sur: